Posts tagged Placo

çA mAp

Voilà, la pose des plaques c’est fini. ça prend du temps l’air de rien les p’tits bouts. C’est parti pour le rebouchage au MAP dans un premier temps.C’est la que l’on se rend compte qu’une vis est mal vissée, puis deux, puis celle ci aussi elle mériterai, et puis celle ci, ça serai dommage que ça se voit une fois la peinture finie,et celle la, au final 2 fois plus de temps pour faire le tour avec le MAP.

Pour tout vous expliquer, on avait acheté des vis à placo pour tout viser, le placo et le fermacell. Et bien quelle galère de faire bien rentrer une vis placo dans du Fermcell. C’est seulement à la fin de la pose, alors que j’étais à court de vis que j’ai acheté des vis Fermacell. Quelle bonheur ! à aucun moment je m’étais posé la question si des vis pouvaient mieux marcher que les miennes. Et bien j’aurai du me poser la question plus tôt, malgré leur prix qui valent presque le double, ça vaut le coup.

IMG_3283 wOn fait le gros avec le MAP, rebouchage des trous, jonction entre les murs et le plafond et le racord entre un bord aminci et un bord pas aminci.

Publicités

Leave a comment »

Au plafond, Fourrures et tasseaux

Un mix du à la configuration du chantier. Des fourrures pour réaliser le faux plafond du rdc et des tasseaux de bois pour l’étage.

Au rez de chaussée, il y a un grand espace ouvert, séjour salon cuisine, mais pour les différencier, nous avons choisi de jouer sur le plafond. poutres apparentes pour le séjour. ai je une image à vous montrer? (…. oui, je la recadre, et la voici)

  ça, ça été fait lors de la construction de la structure du plancher de l’étage. Il fallait bien sur le penser avant, les solives viennent s’encastrer dans le poutres, et le lambris blanc a été posé avant le plancher en OSB de l’étage.

Revenons en a nos plafonds.

Au dessus du salon, le vide sur mezzanine, et pour la cuisine un faux plafond plus bas. L’intérêt est de délimiter la cuisine du reste mais aussi d’y passer plein de bazar, gaine électrique, VMC et évacuation de la salle de bain de l’étage.

Un sacré bord** ! Des gaines électriques, du PVC, on en reparlera bientôt.

Parlons fourrure. une étape assez simple qui consiste à faire une structure métallique pour accueillir par la suite le placo. On fixe les suspentes sur le bois à hauteur égale, et c’est là que le laser est encore une fois super pratique, on le fixe dans un coin de la pièce et il indiquera tout le temps de la fixation la même hauteur. Ensuite reste à cliper les fourrures.

Alors si vous commencez votre maison, mettez le sur votre liste, il vous servira plus d’une fois.

A l’étage, la configuration était différente, les poutres ont été recouverte par les plaques d’isolant en fibre de bois, donc les suspentes ont oubli.

Du coup on a opté pour mettre des tasseaux de 38mm qui seront vissé aux poutres qui se trouve derrière l’isolant.

Et là pour mettre tout à niveau c’est plus la même affaire. Le plafond à une pente de 10%, le bois du tasseau travail un peu et les plaques d’isolant sont un peu poussées par la laine de bois qui est derrière. Alors il a fallu mettre une bonne quantité de vis, vérifier le niveau à la règle de maçon et même à raboter de temps en temps. Le résultat n’est pas parfait, il reste à espérer que ça ne se verra pas à la fin. on croise les doigts.

Leave a comment »