Archive for Maison

Le tour du propriétaire

Une éclaircie en 6 mois, nous avons sautez sur l’occasion pour faire le tour de la maison et vous montrer le Douglas qui grise après 6 mois.

plein sud Nord Est sud ouest

Bientôt « vue de l’intérieur » avec un point sur l’avancement

Publicités

Leave a comment »

Une cloison – une aprem

animation-cloison

Pour un peut de vie dans ce blog fait d’images fixes, une animation de la construction d’une cloison intérieur métalique avec un peu d’élec et une fenêtre. Vous allez vous dire, quelle idée une fenêtre à l’intérieur qui donne sur l’interieur, c’est vrai quelle idée. Cette cloison va séparer la chambre parentale du vide sur séjour. Dans notre chambre à l’étage, nous verrons par la fenêtre le séjour du rdc et à notre gauche la mezzanine.

r+1 vide

Un petit plan pour se situer. sur les photos on voit un plancher devant l’appareil mais c’est un plancher provisoire, ce sera du coup le futur vide sur séjour.

Alors on a l’impression sur ces images qu’il n’y en a qu’un qui bosse, et on imagine bien le deuxième assis sur une chaise à côté de l’appareil avec un boisson fraiche qui regarde le boulot se faire. c’est faux évidement. Un grand merci au papa et ses nombreux coups de mains qui ont permis d’avancer bien plus vite et dans la bonne humeur.

Leave a comment »

Réunion de Chantier

Ils font ça, dans les vraies constructions « normales ». Des réunions de chantier, pour faire le point sur l’avancement, sur ce qui va, mais surtout sur ce qui ne va pas. Alors nous on est tout seul mais comme des moutons on va aussi faire notre point (ça fait pro).

A ce jour, on a l’impression que le gros est passé. La conception et le dépôt du permis de construire (que l’on oubli  souvent) à durée 6 mois. Le chantier lui à commencé au mois de février lorsque je commençais à faire mes coffrages de pilotis dans le froid de l’hiver, au fond du garage. Puis le terrassier à tous terrasser en une journée. A deux on c’est appliqué à disposer les 25 coffrages avant de couler le béton fibrer. Là on ne s’est pas laisser prendre les pieds dans le béton avec ma petite équipe réunie pour l’occasion. En une matinée c’était plié.

Quelques semaines après, le charpentier commençait la construction de l’ossature, ce qui nous a laissé une petite pose. Enfin pas vraiment, Mme s’occupait de couver une future belle petite fille pendant que moi je consultait les fournisseurs pour les commandes à venir. Et il n’est jamais assez tot pour consulter les fournisseurs, ça avait commencé en décembre les négociations, et après les avoir travaillés au corps, venait le temps d’être livré dans les temps. D’abord les menuiseries (en juin) pour une pose dans la foulée, puis 3 remorques d’isolation et du placo, fermacell et rail métallique. Ce fut une erreur de ce faire livrer si tot les plaques, elles sont restée longtemps dehors et je pense que l’on a évité le pire. Seule 2, 3 plaques ont du être jetée à cause de l’humidité.

La maison est hors d’eau hors d’air en fin juin.

Voilà qu’arrive l’été, où heureux nouveaux parents que nous sommes, nous délaissons un peu la maison pour s’extasier devant notre petit bout. On encastre de temps en temps quelques bloques d’isolants entre les montants et on attaque les plaques d’isolants en fibre de bois en septembre. Deux couches sur tout les murs, ça en fait un paquet de surface. L’aspect de la maison ne change pas trop encore, elle reste vide (de pièces) car elle est toujours pleine de matériaux.

Un peu de vacances au mois de octobre vont me permettre de bien avancer. Doubler la dalle de l’étage, passer des gaines d’eau, mettre les tasseaux aux murs et commencer à passer des gaines électriques. On retourne de temps en temps au travail mais l’aide du papa permet de continuer dans la lancée et de faire le plafond de l’étage…puis les cloisons métalliques…suivit du plaquage du Fermacell tout en finissant au fur et à mesure l’électricité. 

Fin novembre, les journées sont de plus en plus courtes, mais nous avons bien avancé. les pièces sont quasis toutes créées et les espaces sont bien dessinés, chaque trou dans la cloison ce voit sortir une ou plusieurs gaines électriques. La buanderie avec l’emplacement du tableau électrique et des nourrices pour l’eau reste encore bien en chantier mais le reste ressemble à quelque chose.

Les prochaines étapes, les bandes, le tableau électrique et finir le réseaus d’eau avant d’appeller à nouveau le terrassier pour le raccordement. Viendra ensuite « les finitions », peintures, carrelage, parquet et installation de mobilier. On peut dire que le moral des troupes est bon. On ne c’était pas fixé trop de date, donc on est forcément dans les temps. Les passages de copains pour filer un coup de main fait toujours du bien!! ça a évité de trop se désocialiser et ça donne un coup de pouce au chantier.

Je ne sais pas si les vraies réunions de chantier se passent aussi bien, mais là, le bilan est plus que positif. Il faut continuer comme ça l’aventure. A suivre donc.

Comments (1) »

Mise sur papier

Un premier plan électrique avait été fait lors de la conception des plans de la maison, celui ci nous a aidé aux passages de gaines dans la maison. On y a malgré tout fait des modifs lors du passage des fils. Nous avons donc marqué chaque fil au fur et à mesure pour faire à nouveau le schéma électrique définitif qui devrait ressemblé à ça. (au norme graphique et colorimétrique 2012 de nous même). 

Avant la pose des cloisons, on mitraille pas mal de photos, qui, servirons servirons pas, qui sait. Un jour où il faudra rechoper un fil, ou à l’inverse percer dans le mur sans couper un fil, peut être que de reconsulter ces photos nous seront utiles.

Les normes NF C 15-100 c’est ici

Reste à relier tout ça au tableau électrique. A suivre…

Leave a comment »

vide sur séjour

Un peu délaissé en raison de ses faces difficilement accessibles, il va bien falloir s’occuper du vide sur séjour.

La première couche d’isolation est à peine fini d’être posée à cette endroit.

Autant le vide sur séjour c’est ultra pratique pour monter les matériaux encombrants, autant son plafond est difficile d’accès.

Le lève plaque monte charge bien pratique

Pour ce faire un petit plancher provisoire s’impose.

Leave a comment »

Un peu de rangement

Pour éviter de surcharger le tableau électrique, et un gaspillage de fils, nous avons mis une boite de dérivation à un point stratégique.

Mon cousin électricien me conseillait d’en mettre 1 ou 2. Simon, c’est bon, je suis tes conseils.

c’est du coup un boitier qui distribue les éclairages de la partie de la maison qui est le plus loin du tableau électrique. Deux gaines arrives du tableau pour alimenter 11 lampes et spots je crois. (c’est Versailles)

Les fils marrons sur la droite de la photo c’est pour la commande d’un va et vient.

Leave a comment »

Garder le fil

Avant de poser le placo (au  plafond), puis le Fermacell (au mur), on passe les gaines électrique.

« L’ Électricité, vous même? » (avec de gros yeux). Ah qu’est ce qu’on la entendu.

Et bien c’est parti ! Les plans avaient été fait, reste à mettre tout ces mètres de gaines dans les plafonds murs et cloisons de la maison. On sort le petit cahier et on note chaque fil posé au fur et à mesure.

Et on a même le droit d’écrire sur l’isolation pour plus de clarté.

Et bien pour le moment tout a l’air de bien se passer, je dit bien « a l’air » car ce ne sera qu’à la fin que l’on constatera de la bonne ou mauvaise installation. Alors à suivre. Pour le moment, je crois que l’on à déroulé environ 300 mètre de gaine.

Les observateurs auront relevé que la phase rouge était plus grosse que les autres fils, et les connaisseurs diront « ah tiens, une gaine pré filée avec la phase blindée ». Et bien oui c’est derniers aurons vu juste. On en reparlera plus tard plus longuement.

Dans un prochain article je mettrai aussi mes modestes plans.

Leave a comment »