Archive for plafond

Fantaisie

Un peu de fantaisie (et du travail en plus).

Pour délimiter la cuisine, nous avions choisi de faire un faux plafond plus bas dans lequel nous intégrerons des spots, et pour agrémenter tout ça nous est pris l’envie de rétro éclairer les bord de ce fameux faux plafond.

plafond cuisineAlors on en est là, à visser les dernières vis dans les plaques de plâtre pour poursuivre avec les bandes. Une petite photo de portable pour situer la cuisine avec son faux plafond et ses nombreux trous pour les spots, la hotte et les prises. On ira donc loger ceci…

Photo 148dans la gouttière que nous avons confectionner  avec nos petites mains et nos petites idées, le ruban viendra se dérouler led vers le plafond sur 4 mètres, il sera suivi d’un transfo accessible d’un des trous de spot et relié au éclairage de la cuisine. Ah que j’ai hâte de voir le rendu.

j’en est même fait un test avec les vues 3D de notre logiciel d’architecture.

vue cuisine escalier w

Leave a comment »

De Haut en Bas

Voici la technique adoptée, de haut en bas. On part du plafond de l’étage avec le placo, pour finir par le rez de chaussée. Voici donc les débuts.

Les plaques vertes pour les pièces humides, les blanches pour le reste. Ici à l’étage, les plaque reposent sur des tasseaux qui sont fixés par des vis qui traverse les 4 cm de plaque de fibres de bois pour aller chercher les montants du toit. Elles ont donc la même pente que la toiture (12%).

A utiliser des suspentes métallique au rez de chaussée, les tasseaux c’est bien plus galère pour réussir à avoir le niveau. Il a fallu ajuster avec les vis et même raboter à certains endroit pour faire un plafond qui j’espère, sera à peu prêt plat.

c’est dans un joyeux bordel, que la première cloison métallique prend forme.

Leave a comment »

Au plafond, Fourrures et tasseaux

Un mix du à la configuration du chantier. Des fourrures pour réaliser le faux plafond du rdc et des tasseaux de bois pour l’étage.

Au rez de chaussée, il y a un grand espace ouvert, séjour salon cuisine, mais pour les différencier, nous avons choisi de jouer sur le plafond. poutres apparentes pour le séjour. ai je une image à vous montrer? (…. oui, je la recadre, et la voici)

  ça, ça été fait lors de la construction de la structure du plancher de l’étage. Il fallait bien sur le penser avant, les solives viennent s’encastrer dans le poutres, et le lambris blanc a été posé avant le plancher en OSB de l’étage.

Revenons en a nos plafonds.

Au dessus du salon, le vide sur mezzanine, et pour la cuisine un faux plafond plus bas. L’intérêt est de délimiter la cuisine du reste mais aussi d’y passer plein de bazar, gaine électrique, VMC et évacuation de la salle de bain de l’étage.

Un sacré bord** ! Des gaines électriques, du PVC, on en reparlera bientôt.

Parlons fourrure. une étape assez simple qui consiste à faire une structure métallique pour accueillir par la suite le placo. On fixe les suspentes sur le bois à hauteur égale, et c’est là que le laser est encore une fois super pratique, on le fixe dans un coin de la pièce et il indiquera tout le temps de la fixation la même hauteur. Ensuite reste à cliper les fourrures.

Alors si vous commencez votre maison, mettez le sur votre liste, il vous servira plus d’une fois.

A l’étage, la configuration était différente, les poutres ont été recouverte par les plaques d’isolant en fibre de bois, donc les suspentes ont oubli.

Du coup on a opté pour mettre des tasseaux de 38mm qui seront vissé aux poutres qui se trouve derrière l’isolant.

Et là pour mettre tout à niveau c’est plus la même affaire. Le plafond à une pente de 10%, le bois du tasseau travail un peu et les plaques d’isolant sont un peu poussées par la laine de bois qui est derrière. Alors il a fallu mettre une bonne quantité de vis, vérifier le niveau à la règle de maçon et même à raboter de temps en temps. Le résultat n’est pas parfait, il reste à espérer que ça ne se verra pas à la fin. on croise les doigts.

Leave a comment »