Archive for octobre, 2012

Au plafond, Fourrures et tasseaux

Un mix du à la configuration du chantier. Des fourrures pour réaliser le faux plafond du rdc et des tasseaux de bois pour l’étage.

Au rez de chaussée, il y a un grand espace ouvert, séjour salon cuisine, mais pour les différencier, nous avons choisi de jouer sur le plafond. poutres apparentes pour le séjour. ai je une image à vous montrer? (…. oui, je la recadre, et la voici)

  ça, ça été fait lors de la construction de la structure du plancher de l’étage. Il fallait bien sur le penser avant, les solives viennent s’encastrer dans le poutres, et le lambris blanc a été posé avant le plancher en OSB de l’étage.

Revenons en a nos plafonds.

Au dessus du salon, le vide sur mezzanine, et pour la cuisine un faux plafond plus bas. L’intérêt est de délimiter la cuisine du reste mais aussi d’y passer plein de bazar, gaine électrique, VMC et évacuation de la salle de bain de l’étage.

Un sacré bord** ! Des gaines électriques, du PVC, on en reparlera bientôt.

Parlons fourrure. une étape assez simple qui consiste à faire une structure métallique pour accueillir par la suite le placo. On fixe les suspentes sur le bois à hauteur égale, et c’est là que le laser est encore une fois super pratique, on le fixe dans un coin de la pièce et il indiquera tout le temps de la fixation la même hauteur. Ensuite reste à cliper les fourrures.

Alors si vous commencez votre maison, mettez le sur votre liste, il vous servira plus d’une fois.

A l’étage, la configuration était différente, les poutres ont été recouverte par les plaques d’isolant en fibre de bois, donc les suspentes ont oubli.

Du coup on a opté pour mettre des tasseaux de 38mm qui seront vissé aux poutres qui se trouve derrière l’isolant.

Et là pour mettre tout à niveau c’est plus la même affaire. Le plafond à une pente de 10%, le bois du tasseau travail un peu et les plaques d’isolant sont un peu poussées par la laine de bois qui est derrière. Alors il a fallu mettre une bonne quantité de vis, vérifier le niveau à la règle de maçon et même à raboter de temps en temps. Le résultat n’est pas parfait, il reste à espérer que ça ne se verra pas à la fin. on croise les doigts.

Leave a comment »

Il est temps de passer à l’eau

« il est temps de passer à l’eau »…

On va profiter de la nouvelle couche d’isolant sur la dalle du plancher pour passer les réseaux d’eau de l’étage.
On opte pour le PER, ça simplicité de mise en œuvre nous à convaincu, espérons que ça durée de vie sera au rendez vous.

Pour le moment c’est juste le passage de gaines que l’on fait venir des futurs nourrices du RDC pour sortir dans les futurs cloisons de la salle de bain.

Les choses à retenir pour le moment, c’est de leur faire faire une trajectoire en « S » sur le plancher, à cause de la dilatation des tuyaux. Et à l’inverse, ne pas faire de coude trop serré lors de la remontée de la gaine dans la cloison.

Et j’allais oublier ce qu’il ne faut surtout pas oublier, c’est le marquage des tuyaux tirés.

Leave a comment »

Très très prochainement

Tout les jours sur le chantier sans internet il est difficile de faire suivre le blog, mais sachez que ça avance pas mal et que du coup il y aura plein de nouveaux articles à arriver !

 

Leave a comment »

Pfffff !

Rien de plus agaçant de perdre de son temps de travail avec un contre temps matériel. Au moment de me servir de la visseuse qui avait servi la veille à merveille, Pfff rien. « Put… fait Ch…. j’ai que ça à faire » . Heureusement j’en est deux de visseuses, la deuxième moins bien mais bon. Deux vis et plus de batterie, « Quel C… ». reste à mettre à charger la batterie et, en attendant, de tenter une réparation de la première.

L’objet est démonté, un peu dépoussiérer et les éléments à peu près identifiés. On touche un peu au pif, on rebrenche… ça marche ! ha cool, je crois avoir détecté la mini panne. à l’arrière il y a des charbons qui viennent ce coller  à l’axe de la turbine, ils ont du mal à revenir de temps en temps, ça doit être ça. Reste à la remonter et à espérer que ça marchera de nouveau.

Et oui ! quel doux bruit que celui de la visseuse. c’est reparti pour la fixation des tasseaux au mur afin de créer le vide technique entre l’isolant et la Fermacell.

A Suivre…

Leave a comment »

Prenons un peu l’air

Sortons pour prendre un peu de recule et regarder la maison de l’extérieur.

Le bardage commence déjà à griser, mais ce n’est pas pour ça que l’on est là, on en reparlera plus tard, on est là pour les garde-corps.

Normes obligent, il fallait des garde-corps. Enfin normes ou pas on en aurait mis, car la fenêtre qui suis est la fenêtre de notre chambre. Un matin, la tête à l’envers, la porte, non la fenêtre, la fenêtre à la place de la porte, attiré par la lumière, l’accident aurait pu être vite arrivé.

Je sais pas vous, mais moi je trouve le résultat sympa. Alors l’idée n’est bien sûr pas de moi mais du charpentier, ou plutôt d’un de ses livres, mes c’est lui qui à eu l’idée de regarder dans le livre et qui m’a présenter l’idée. Enfin bref. Mettre des lames de bardage légèrement inclinées pour donner un effet à la fois discret vue du bas et solide malgré tout.

C’est plutôt bien vu la mise en place, simple et efficace et je crois même que l’on peu dire économique car fabriqué avec 4 bouts de planches de bardage.

Dernière petite note, le jeu de lumière à l’intérieur de la pièce qui est sympa.

Comments (1) »